Briefe / Mitteilungen

Le BMS au Congo (comme Tintin à l'époque)

DOI: https://doi.org/10.4414/saez.2020.19198
Veröffentlichung: 16.09.2020
Schweiz Ärzteztg. 2020;101(38):1188

Dr méd. Virgile Woringer, Lausanne

Le BMS au Congo 
(comme Tintin à l’époque)

Lettre concernant: Cartoon. Felmy K. Bull Med Suisses. 2020;101(35).

Je ne pense pas à de mauvaises intentions, chacun son humour (qui aide à vivre en général, c’est sa principale qualité). Mais dans la situa­tion actuelle due au Covid, cruelle et qui accable encore plus les démunis, sauf dans nos sociétés riches, les Africains méritent plus de circonspection, d’empathie – TOUJOURS d’ailleurs. Pourquoi prendre le cliché de l’Afrique de nos grands-parents, et à quoi peut bien servir le dessin du BMS du 27 août (…coûte huit noix de coco de plus)? Je ne le comprends pas, mais pas du tout. TOUT se paye en Afrique aussi, et en monnaie forte. En Gambie, pays extrêmement pauvre, doté d’un système de santé en très mauvais état et insuffisant eu égard aux besoins, il y a des cliniques privées bien équipées qui fonctionnent à l’occidentale, où le simple test pour le Covid coûte … 390 USD. Tout coûte là-bas 3 fois le prix suisse, déjà élevé, médicaments pour la tuberculose compris. Heureusement, on peut faire le diagnostic de Covid à distance sur la base des symptômes, et convaincre de s’isoler loin de sa famille si l’on a qu’une pièce d’habitation, et des parents âgés ou malades. Même prix pour un mois, et beaucoup plus efficace, la seule mesure efficace d’ailleurs! On peut presque se féliciter qu’il n’y ait pas de traitement contre le Covid, qui permettrait encore de faire plus d’affaires sur le dos des pauvres. Merci pour votre réflexion.

Verpassen Sie keinen Artikel!

close