Briefe / Mitteilungen

La Suisse, terre d’immigration européenne aussi pour les médecins

DOI: https://doi.org/10.4414/saez.2021.19753
Veröffentlichung: 14.04.2021
Schweiz Ärzteztg. 2021;102(15):506

Prof. Arnaud Chiolero, Laboratoire de santé des populations (#PopHealthLab), ­Université de Fribourg

La Suisse, terre d’immigration européenne aussi pour les médecins

Lettre concernant: Hostettler S, . Kraft E. Statistique médicale 2020 de la FMH: la Suisse en comparaison internationale. Bull Med Suisses. 2021;102(12):417–22.

Récemment publiées dans le Bulletin des médecins suisses, les statistiques sur les médecins actifs en Suisse sont riches d’enseignements [1]. Toutefois, elles ne parlent pas toutes seules et leur mise en perspective est essentielle à leur interprétation.

Ainsi, on peut être sidéré de constater que 37,4% des médecins actifs en Suisse ont un ­diplôme acquis à l’étranger alors que les proportions ne sont que de 11,5% en France et en Allemagne et inférieures à 10% en Autriche, Danemark, Italie ou aux Pays-Bas [1]. La cause, apparemment évidente, est qu’on ne forme pas assez de médecins. C’est probablement le cas mais il faut interpréter ces chiffres en ­tenant compte de la composition démographique de la population et du marché du ­travail dans son ensemble. En effet, beaucoup d’étrangers, originaires essentiellement des pays européens, s’installent en Suisse notamment pour y travailler, et donc la proportion de population d’origine étrangère en Suisse est l’une des plus élevées d’Europe de l’Ouest, atteignant 30% en 2019 [2].

Aussi instructif est la part de personnes actives de nationalité étrangère en Suisse qui a atteint 32% en 2019 [3]. Dès lors, il n’est pas surprenant que la proportion de médecins d’origine étrangère soit élevée en Suisse. Cette proportion étant tellement haute, et afin de ­limiter les effets globaux de la migration des médecins [4], il faut certainement augmenter nos capacités de formation. Mais il faut tenir compte – et c’est une chance – que la Suisse est attractive professionnellement dans de ­nombreux domaines d’activité. Au cœur de l’Europe, elle attire des personnes hautement qualifiées, et c’est aussi ce que l’on vit dans le domaine de la médecine.

Références

1 Hostettler S, Kraft E. Statistique médicale 2020 de la FMH: la Suisse en comparaison internationale. Bull Med Suisses 2021;102(12):417–22.

2 Données OCDE. Personnes nées à l’étranger. https://data.oecd.org/fr/migration/personnes-nees-a-
l-etranger.htm
, accédé le 27.3.2021.

3 Office fédéral de la statistique. Indicateurs du ­marché du travail 2020. www.bfs.admin.ch/asset/fr/206-2002, accédé le 27.3.2021.

4 Adovor E, Czaika M, Docquier F, Moullan Y. Medical brain drain: How many, where and why? J Health Econ. 2021;76:102409.

Verpassen Sie keinen Artikel!

close